La vente en viager pour votre indépendance financière

Nombreux sont les avantages de la vente immobilière en viager. Opter pour une vente immobilière en viager, c’est jouir de son vivant de la plus-value de son patrimoine immobilier. Que vous soyez seul ou en couple, ce type de vente vous garantit une indépendance ainsi qu’une sécurité financière. Experte du viager depuis plus de 16 ans, l’agence Envisager vous guide pour vendre votre bien immobilier en région liégeoise.

Pourquoi vendre en viager ?

Faire le choix d’une vente immobilière en viager, c’est :

  • Jouir de votre vivant de la plus-value de votre patrimoine immobilier ;
  • Assurer votre indépendance financière à l’âge de la pension et par la même occasion, éviter de vous retrouver à charge de vos proches ;
  • Profiter d’un complément de pension sous la forme d’une rente mensuelle indexée et non imposable ;
  • Disposer d’un petit capital disponible immédiatement si vous le souhaitez et qu’on appelle le bouquet ;
  • Protéger votre conjoint/conjointe qui peut être le bénéficiaire de la rente sans être propriétaire ;
  • Faire immédiatement plaisir à vos enfants/petits-enfants en leur évitant les droits de succession ;
  • En cas de viager occupé, continuer à résider dans votre bien en tout sérénité ;
  • En cas de viager libre, faire l’économie des tracas et dépenses liés à une mise en location.

Le tout dans un contexte très sécurisant grâce aux nombreuses garanties prévues dans l’acte de vente.

Senior en randonnée nature

La rente est-elle indexée ou soumise à l’impôt ?

La rente viagère est le produit d’une vente et donc à ce titre n’est pas considérée comme un revenu à proprement parler.

Alors que ce soit sur la rente ou le bouquet, vous ne serez pas imposé fiscalement.

De notre côté, nous veillons à ce que la rente soit indexée chaque année, à la date anniversaire de l’acte authentique.

Le prix de vente

Pour le viager occupé, la valeur du bien en pleine propriété est réduite d’un montant qui représente le droit de poursuivre l’occupation du bien à vie. Ce montant est calculé sur base de la valeur locative et du nombre d’année représentatif de l’espérance de vie du vendeur.

Pour un viager libre, il s’agit simplement de convertir la valeur du bien en pleine propriété en bouquet/rente.

Exemple : Un homme de 75 ans vend un bien de 200.000€ en viager en se réservant le droit d’y habiter à vie. Il choisit un bouquet de 40.000€ qui représente un premier montant. Il va bénéficier d’une rente mensuelle d’environ 750€ limitée à 12 ans, soit un deuxième montant de 9.000 € par an indexé et il va conserver le droit d’habiter son bien à vie, ce qui représente un troisième montant important de l’ordre d’environ 105.000€ dont il faut bien sûr tenir compte.

En effet, si ce même vendeur veut obtenir immédiatement son prix de 200.000€, il doit déménager et aller payer un loyer ailleurs. La valorisation totale de son bien aboutit donc, en tenant compte du droit de continuer à l’habiter, à un montant bien supérieur à la valeur du bien au moment de la vente, cela s’explique par le fait que le vendeur est payé sur une période de 12 ans.

Senior en randonnée nature

Des frais de vente à votre charge ou pas ?

Il n’existe aucun frais de vente à charge du vendeur si ce n’est l’établissement d’un certificat PEB qui est obligatoire dans toutes les ventes immobilières et qui vaut moins de 250€. En cas de viager libre, vous devez également prévoir une visite de contrôle de votre installation électrique.

Tous les frais liés à la vente sont à charge de l’acquéreur qui veut acheter en viager, en ce compris les frais liés à notre intervention (commission d’agence).

De quelles garanties disposez-vous ?

Les garanties dont vous bénéficiez en tant que vendeur vous assurent une grande sécurité. Elles sont d’abord inscrites dans le compromis de vente et ensuite dans l’acte notarié. Elles se matérialisent comme suit :

  • Le privilège de vendeur dont vous bénéficiez légalement en qualité de vendeur d’immeuble ;
  • Vous ne vendez qu’une partie de la propriété de votre bien immobilier (la nue-propriété) et vous restez propriétaire à vie de l’autre (l’usufruit ou droit d’habitation) ;
  • L’établissement d’un ordre permanent du montant de la rente avec indexation annuelle au bénéfice de votre compte ;
  • Une inscription hypothécaire d’office en votre faveur (comme pour une banque) qui restera d’application pendant toute la durée du viager ;
  • Une clause résolutoire qui garantit qu’en cas de non-paiement de la rente, le bouquet et les rentes déjà versés vous restent acquis et que vous récupérez la pleine propriété de votre bien sans frais ;
  • La solidarité des héritiers de l’acheteur qui fait que s’il décède, ses héritiers ou ayants droits sont tenus de continuer les versements de votre rente, et ce sous peine de résolution de la vente.

À quel âge envisager le viager ?

La vente d’un bien immobilier en viager occupé peut s’envisager à l’âge de la pension. Cependant, en dessous de 70 ans, il est plus difficile à vendre et procure une rente relativement faible, surtout si elle s’envisage sur deux têtes. Un viager libre peut déjà être envisagé à partir de 60 ans.

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.